Comment mes habitudes zéro déchets ont-elles changé durant le Covid-19 ?

Confinée chez moi dans mon appartement au chômage partiel, il a bien fallut s’occuper durant cette période un peu spéciale. J’ai pu réfléchir longuement et travailler sur mes changements d’habitude concernant le zéro déchets. Car je ne vous le cache pas, je suis encore très loin « De la famille presque zéro déchets » et pourtant cela fait quelques années que je travaille sur la réduction de mes déchets. De temps en temps, dans l’année je me fixe des objectifs de réduction de déchets mais les habitudes sont tenaces et les écarts sont faciles.

 

Ce qui a changé durant le confinement

 

Les courses :
  • Les courses au supermarché : j’effectue moins de courses dans les supermarchés. Le confinement m’a permis cela. En effet, je trouvais de moins en moins et de plus en plus cher les produits que j’achetais habituellement.
  • Les magasins à la ferme : j’ai augmenté mon panier moyen dans mes achats de magasin à la ferme pour les produits frais (viande, fruits, légumes, épicerie sucré, crèmerie)
  • Le vrac : le magasin le plus proche de chez moi était toujours ouvert durant le confinement mais en raison des mesures d’hygiène particulières, il n’était plus possible d’apporter son propre contenant. Cela enlève une partie de la démarche. J’ai très légèrement diminué ma fréquentation du magasin de vrac.
  • Les commerces de proximité : pas de changement de ce côté là.
Le faire soi-même :
  • Les produits pour le ménage : durant le confinement, j’ai fabriqué plus de produits ménagers. Auparavant, je fabriquais uniquement les produits pour le nettoyage des surfaces. Maintenant, je confectionne ma lessive, mes tablettes de lave-vaisselles.
  • Les produits d’hygiène : je suis en train de travailler sur la confection d’un shampoing liquide et d’un eye liner.
  • Les produits auxquels on ne pense pas : il utilise du plastique ou des produits issus du pétrole, on n’y pense pas toujours mais ils sont également nocifs pour la planète. J’ai réalisé un imperméabilisant et un allume-feu.
Le bien-être :

Le confinement m’a créé un stress supplémentaire, j’ai également eu d’autres sources de stress. Il a fallut que j’endigue ce stress rapidement car j’avais des crampes d’estomac, des remontées acides, des boutons sur le visage et je vous passe le reste des détails. Je n’avais plus d’excuses, il fallait que je me remette à la méditation. J’ai commencé par suivre la conférence en ligne : « Être libre : le grand chantier de l’existence » de Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard. C’était très intéressant ! Ensuite, j’ai poursuivi avec des méditations guidées en ligne.

Mon jardin presque secret :

J’ai planté quelques plantes aromatiques et médicinales.

Ma création :

J’ai créé ce blog, une page facebook, un instagram et un tableau Pinterest.